Chiron rétrograde le 27 juin 2016

En 2016 Chiron rétrograde du 27 juin au 1er décembre, de 25°15 à 20°40 Poissons.

Chiron rétrograde une fois par an lorsqu’il se trouve de part et d’autre de l’opposition au Soleil. Cette année il commence sa rétrogradation à 100°58 du Soleil Cancer et la termine à 101°03 du Soleil Sagittaire. Il rétrograde pendant un peu plus de 5 mois.

Cycle Soleil-Chiron rétrograde

Chiron a une orbite excentrée et inclinée. La durée de sa rétrogradation varie en fonction du signe dans lequel il se trouve. Quand Chiron transite la Vierge il rétrograde pendant un peu plus de 4 mois seulement et débute sa rétrogradation à 112° environ du Soleil.

Rétrogradation de Chiron

Lorsqu’une planète rétrograde, elle se rapproche de la Terre. Ce mouvement en marche arrière accompagné d’une intériorisation correspond à un besoin de contacter l’essence de la planète et de réajuster son expression. L’opposition au Soleil au mi-point du cycle de rétrogradation est un moment potentiel de pure conscience, pendant lequel la planète rétrograde contacte l’essence de l’être. A partir de ce moment, on peut commencer à envisager une manière de vivre la fonction planétaire en vue de servir le Soi (au lieu de servir l’ego).

Si le cycle de rétrogradation de Chiron est similaire à celui des planètes extérieures, il est interprété différemment puisque Chiron est un processus en marche plutôt qu’une fonction. Pont, passage, seuil… ou guérisseur blessé, Chiron a pris de multiples visages. Ce qui me semble essentiel dans Chiron, c’est son rôle d’intermédiaire entre Saturne et Uranus. Il fait le lien entre le monde du connu et l’ouverture sur l’inconnu, entre nos repères et représentations humaines et notre nature spirituelle… et inversement. Animal, humain et divin, le centaure bienveillant nous montre comment relier ces trois états dans notre incarnation terrestre.

Chiron est l’archétype du guérisseur blessé, il représente dans notre thème le lieu d’une blessure souvent inconsciente, une blessure qui fait régulièrement souffrir et qui peut guérir par un changement de conscience. Ce processus de guérison est assimilé à un passage, à une voie d’initiation, à la résilience ou au pardon. Ainsi Chiron représente aussi le guide, le maître extérieur ou intérieur, la voie et la voix de la sagesse et toutes les formes de thérapies physiques, psychiques et spirituelles.

Durant la phase de rétrogradation le « moi souffrant » se rappelle à nous, afin qu’on l’écoute et qu’on en prenne soin. Dans le même temps la sagesse de la nature, la bienveillance de l’ange gardien, la petite voix de la conscience viennent souffler à notre oreille intérieure quelle voie suivre. La rétrogradation de Chiron nous rappelle simultanément nos limites (Saturne) et les ouvertures possibles dans le mur de nos certitudes (Uranus).

Les étapes de la rétrogradation de Chiron en 2016

  • 5 mars 2016 : entrée de Chiron dans la zone de rétrogradation 2016 à 20°40 Poissons.
  • 11 mars 2016 : nouveau cycle Chiron-Soleil à 21°02 Poissons.
  • 19 mars 2016 : sortie de la zone de rétrogradation 2015 à 21°33 Poissons.
  • 27 juin 2016 : Chiron rétrograde à 25°15 Poissons.
  • 15 septembre 2016 : Opposition Chiron-Soleil à 22°55 Poissons-Vierge.
  • 1er décembre 2016 : Chiron revient Direct à 20°40 Poissons.
  • 8 mars 2017 : entrée de Chiron dans la zone de rétrogradation 2017 à 24°19 Poissons.
  • 15 mars 2017 : nouveau cycle Chiron-Soleil, conjonction à 24°42 Poissons.
  • 24 mars 2017 : sortie de la zone de rétrogradation 2016 à 25°15 Poissons.

On peut remarquer que les cycles de rétrogradation de Chiron se superposent. Lorsque Chiron entre dans sa zone de rétrogradation, il n’est pas encore sorti de la précédente. Environ 15 jours séparent l’entrée de Chiron dans sa zone de rétrogradation et sa sortie de la zone de rétrogradation précédente. C’est le cas aussi pour Neptune (15 jours environ) et Pluton (18 jours environ). Cela explique que des planètes et points du thème soient parfois aspectés 5 fois en transit par Chiron, Neptune et Pluton.

Comment l’interpréter ? Le bon sens me fait dire qu’un travail en profondeur est nécessaire sur l’endroit du thème où se superposent les zones de rétrogradation, d’autant plus s’il y a des planètes à cet endroit.

La conjonction Chiron-Soleil

Le cycle de rétrogradation des planètes s’inscrit toujours dans le cycle de cette planète avec le Soleil. Le cycle commence à la conjonction au Soleil et se termine à la conjonction suivante.

Chiron est comme les planètes transpersonnelles un messager de la galaxie. On ne sait pas trop comment il est arrivé dans le système solaire et on sait qu’il en repartira un jour. C’est un guide bienveillant qui apporte aux humains un message d’éveil.

Lorsqu’on vit en tant que personne, identifié à notre image, notre famille, nos traditions… le Soleil est vécu à partir de l’ego, il symbolise la volonté de se réaliser dans une vie professionnelle, relationnelle, amoureuse ou familiale… Au niveau individuel, le Soleil symbolise la volonté d’Être, il représente la voie qui mène au Soi, à notre nature divine.

La rencontre entre Chiron et le Soleil prend un sens différent selon le niveau auquel on le vit.

Au niveau personnel, chaque conjonction Chiron-Soleil peut être vue comme une nouvelle potentialité de réalisation, de rayonnement, avec toutefois une notion de croissance en sagesse. Chiron est un subtil mélange de maturité (Saturne) et de liberté (Uranus). Chiron propose de sortir des représentations habituelles et de prendre conscience des résistances, peurs et conditionnements. A la conjonction, le Soleil reçoit de Chiron un message bienveillant qui permet d’ouvrir les yeux sur le but de l’existence.

Au niveau individuel, l’être devient de plus en plus conscient d’être une partie du Tout. Il saisit les occasions que la vie lui présente pour se libérer des identifications et se relier à sa divinité. Chiron invite à entrer dans un espace où le temps linéaire est remplacé par le temps juste, le temps opportun, nommé Kairos ou Chiros. Les synchronicités sont remarquées, elles confirment que la vie suit son cours dans la bonne direction et qu’il ne pourrait pas en être autrement.

La conjonction Chiron-Soleil du 11 mars 2016 a eu lieu sur le 22e Poissons. Le symbole sabian « Un prophète portant les tables de la loi nouvelle descend les pentes du Mont Sinaï » souligne l’évidence de ramener dans la vie quotidienne les expériences spirituelles. La grande question des chercheurs d’éveil est « et après ? ». Que faire après que la réalité soit vue ? Le message semble clair : continuer à vivre toutes les expériences humaines, en étant intérieurement calme et pacifié.

La maison du thème natal qui reçoit cette conjonction montre dans quel domaine nous pourrions relier le sacré et le profane.

Déroulement du cycle de rétrogradation

Aux alentours du 5 mars 2016 quand Chiron passe une première fois à 20°40 Poissons, nous avons pu avoir un avant-goût de ce qui serait proposé par la rétrogradation de Chiron. Le message est subtil, si l’on ne se souvient de rien ce n’est pas grave !

A partir de la mi-juin Chiron ralentit dans son parcours apparent autour de la Terre, jusqu’à rester stationnaire à 25°15 Poissons du 23 juin au 1er juillet 2016. Cette phase peut être ressentie comme déstabilisante. Quelque chose s’apprête à changer. Les réponses attendues de l’extérieur devront bientôt être trouvées à l’intérieur.

27 juin 2016

Thème du 27 juin 2016 : Chiron rétrograde

Du 27 juin au 15 septembre 2016 nous pouvons nous interroger sur le besoin ou l’absence de besoin de se faire aider, guider, accompagner. La rétrogradation de Chiron nous invite à nous reconnecter à notre guide intérieur et à lui faire confiance. Ce guide intérieur c’est notre propre divinité.

De la rétrogradation de Chiron jusqu’à l’opposition au Soleil, nous pouvons remettre en question la nature même de nos souffrances ainsi que les méthodes de soin que nous employons pour les guérir. Nous pouvons observer comment la souffrance se manifeste et porter notre attention sur ce qui souffre en nous. Nous avons la possibilité de voir ce qui fait « mal ». Est-ce qu’on s’identifie à cette part souffrante ? Y aurait-il une possibilité que l’attachement à la souffrance entretienne la souffrance ?

Nous pouvons chercher où se cache et où se loge notre sagesse intérieure et observer comment elle nous parle, comment elle se manifeste. Sommes-nous interpellés par de nouvelles voies de guérison et par la manière dont nous nous soignons actuellement ? Avons-nous été émerveillés par la sagesse de la nature, par l’évidence de certaines synchronicités ?

Au niveau individuel, la maison du thème dans laquelle Chiron rétrograde montre quel type d’expériences nous aide à modifier notre relation à la souffrance et à la guérison. Ces expériences ouvrent une voie vers la sagesse, vers la conscience, vers le retour à Soi. Elles nous permettent d’attirer à nous l’énergie de guérison dont nous avons besoin pour soigner nos blessures.

15 septembre 2016

Thème du 15 septembre 2016 : opposition Chiron-Soleil

A l’opposition Chiron-Soleil le 15 septembre 2016 quelque chose est mis en lumière, révélé. Nous entendons peut-être pour la première fois la voix de notre guide intérieur, celui qui sait ce qui est le mieux pour nous. Ou peut-être l’écoutons-nous pour la première fois ?

Mars en Sagittaire sera carré à Chiron et Soleil, une forte énergie de vérité et de compréhension accompagne cette libération. C’est un peu comme si le ciel nous disait : « tu as voulu la vérité, et bien regarde maintenant ! Ouvre les yeux ! Laisse-toi pénétrer par elle ! Avance vers elle ! » L’opposition dans l’axe Poissons-Vierge rappelle le symbole sabian de la conjonction : ramener le spirituel dans la vie quotidienne. Sommes-nous restés perchés à attendre l’éveil ou sommes-nous redescendus dans la vie réelle pour aider, servir et s’émerveiller des petites choses ?

Du 15 septembre au 1er décembre 2016, nous pouvons envisager une attitude différente par rapport aux limites que nous nous fixons et par rapport à la confiance et à la foi.
Après le 1er décembre, avec le retour Direct de Chiron, nous pourrons avancer dans la vie avec un nouveau regard posé sur notre propre histoire en laissant la parole à notre gourou intérieur.

1er décembre 2016

Thème du 1er décembre 2016 : Chiron revient Direct

Du 28 novembre au 6 décembre 2016 Chiron sera à nouveau stationnaire à 20°40 Poissons, avant d’accélérer progressivement et reprendre sa vitesse habituelle. Ce sera une nouvelle phase d’adaptation, nécessaire pour se remettre les idées en place.

Chiron sortira de sa zone de rétrogradation le 24 mars 2017. Nous pourrons manifester concrètement dans notre vie ce que nous avons compris durant cette rétrogradation… mais un nouveau cycle Chiron-Soleil aura déjà commencé, nous entraînant inexorablement vers une autre transformation !

Synchronicité ?

Alors que je termine la rédaction de cet article, je vois mon chat renifler quelque chose dans le jardin. Je m’approche et je vois un magnifique lucane. Serait-il mon scarabée de la synchronicité ?

Le lucane ou cerf-volant tient son nom de ses grandes pinces en forme de bois de cerf. « Pline l’Ancien signale déjà dans son Histoire naturelle (livre XI, chapitre 34) que l’érudit Nigidius Figulus appelle ces insectes des Lucaniens, sans doute en référence à l’ancienne région de Lucanie en Italie. Pline signale également que les « cornes » du lucane cerf-volant sont accrochées au cou des enfants pour éviter ou guérir certaines maladies infantiles. » (source). Tiens, il parle de guérison…

lucane

Je cherche encore : « Voici, par exemple, un Lucane cerf-volant enfermé dans une petite cage dont la porte à glissière se soulève de bas en haut. Ce coléoptère a faim et désire manifestement sortir de sa prison, il s’agite en tous sens et à l’air de chercher une issue. Un animal intelligent, après avoir observé le jeu de la porte, tenterait de la faire manœuvrer, le Lucane n’agit pas ainsi, il tourne en tous sens, prend dans ses mandibules, chaque barreau successivement, secoue la porte également, mais fait vingt et cent tours avant de remarquer qu’elle est une porte. Finalement, lors d’un essai plus énergique que les précédents, il soulève par hasard cette porte et s’échappe. En admettant qu’il se fût agi d’un animal intelligent, mais qui, étourdi, n’aurait pas pris garde d’abord au mécanisme de la trappe, replacé dans la cage, une seconde fois, il n’aurait plus eu, du moins, aucune hésitation, il aurait su sortir immédiatement. Or le Lucane recommencera ses essais; il ne trouvera le moyen de sortir que très longuement; et ce ne sera qu’après un grand nombre d’incarcérations successives qu’il pourra se passer de tout essai matériel et sortir immédiatement. » De l’animal à l’enfant, P. Hachet-Souplet, Alcan, 1913 (source).

Quel message me donne ce lucane ? Je me demande si nous ne serions pas comme lui, emprisonné dans des identifications, pensées et croyances qui nous font souffrir, cherchant désespérément à nous en échapper et réussissant parfois par hasard ? En suivant le raisonnement de cet auteur, si nous étions un animal intelligent, n’aurions-nous pas la possibilité de prendre garde une fois pour toute des limitations de notre moi (Saturne), et éviter de nous retrouver piégé encore et encore ?

La rétrogradation de Chiron nous donnerait-elle la possibilité de prendre conscience du mécanisme de la trappe et de se libérer de la cage ?

 Cartes du ciel : AstroPC Auréas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *